C'est quoi la naturopathie ?

 

"Philosophie de vie et conscience écologique"

La naturopathie est pour moi une philosophie de vie, une manière particulière d’appréhender l’existence en s’appuyant sur des habitudes « d’hygiène de vie » que nous avons tous un peu oubliés ou perdus dans le rythme stressant de nos sociétés modernes. Devant la gravité de la situation mondiale, elle est également pour moi indissociable de la conscience écologique.

Le naturopathe corrige les erreurs de vie, stimule l'auto-guérion du corps, cherche l'expression optimale de la vitalité !

 

Le naturopathe ne pratique aucun diagnostic, il ne soigne pas, il ne guérit pas de pathologies, il ne répond pas à une liste de troubles, symptômes ou maladies, il ne donne pas de traitement… tout cela étant du ressort des médecines conventionnelles classiques dit « allopathiques ».

Le naturopathe agit en préventif pour maintenir, optimiser et conserver un état de santé et de mieux-être. Il a une approche pédagogique et globale de la situation pour faire comprendre à son client l’origine de ses maux, ses forces et se faiblesses constitutionnelles, ses erreurs de vie et de comportements et lui apporter alors une solution et un accompagnement individualisés pour le soulager. Il pratique pour cela un « bilan naturopathique » ou « bilan vital », ses conseils  se résumant dans un « programme d’hygiène de vie » qui va stimuler l’auto-guérison du corps et l’expression optimale de sa vitalité. L’implication du client est indispensable pour trouver ‘main dans la main’ un programme qui lui convienne et qu’il appliquera.

Les conseils s’harmonisent notamment autour de l’alimentation saine, la gestion du stress et des émotions, les activités physiques et le sommeil. Pour cela le naturopathe peut s’appuyer sur différentes techniques que sont l’hydrologie, la phytologie / aromatologie / gemmologie mais aussi les techniques manuelles, respiratoires, reflexes, énergétiques et vibratoires.

Autres approches...

 

D’après l’OMS - Organisation Mondiale de la Santé – la naturopathie est une "médecine traditionnelle" comme la médecine chinoise ou la médecine ayurvédique.

D’après l’union Européenne, la naturopathie se classe parmi les "médecines non conventionnelles".

Et en France...

D’après la FENA - Fédération Française des écoles de Naturopathie (la plus ancienne fédération de naturopathie en France) - qui régule et uniformise les formations des différentes écoles de naturopathie :  « La naturopathie vise à préserver et optimiser la santé globale de l’individu ainsi qu’à aider l’organisme à s’auto-régénérer grâce à des moyens naturels… la naturopathie enseigne les lois de la prévention-santé et de l’hygiène de vie. Elle fait appel aux éléments naturels et aux compétences du professionnel naturopathe. »

La FÉNA est membre de la World Naturopathic Federation, la fédération mondiale de Naturopathie, qui travaille en lien avec l’OMS. A ce jour elle reconnait 8 écoles de qualité en France.

Lien vers le site de LA FENA

L’ISUPNAT où j'ai fait ma formation de naturopathe est une des 8 écoles reconnues par la FENA. Sur son site on peut lire :

«          La naturopathie n’est pas encore reconnue par les Pouvoirs Publics et est souvent présentée comme une « médecine alternative », « une thérapie alternative » « des méthodes de soins naturelles » ou encore « médecine de guérison des symptômes par des techniques naturelles », ce qui n’est pas le cas.

Il n’en demeure pas moins que les évènements sanitaires et sociétaux font aspirer le grand public à plus d’authenticité dans nos modes de vie. Une prise de conscience écologique fait émerger le besoin de s’ancrer dans une nouvelle façon de vivre. La population se tourne de plus en plus vers les médecines dites « non conventionnelles » à l’image de la naturopathie.

Certains pays de l’Union Européenne ont réalisé de grandes avancées par la mise en place d’une réglementation propre à la naturopathie apportant plus de clarté et une véritable reconnaissance de cette approche globale. L’engouement est tel que, désormais, certaines assurances privées et complémentaires santé abordent le remboursement et la prise en charge des consultations naturopathiques. Il est maintenant évident que la pratique de la naturopathie vise à se renforcer dans les années qui viennent pour prendre toute sa place dans le domaine de la santé. La future légitimation incontournable, par les services de l’Etat, permettra de renforcer encore le statut de naturopathe.      »

Lien vers le site de l'ISUPNAT